日常における言語の衰退化【フランス語グループレッスン】

Bonjour à tous ! アンサンブルの生徒様を対象に毎月行われている「無料グループレッスン」、大変ご好評をいただいております。

本日は、6月26日に中級以上の生徒様を対象に開催された会話強化グループレッスンのレポートをお届けいたします。

テーマは“L’appauvrissement progressif des langues dans le quotidien”

新聞

担当講師は、歴史や考古学など幅広い知識とプロの料理人としての顔を持ち、ユーモラスな人柄が魅力のHugo先生です。

インターネットの普及や読書量の減少等にともない、どの言語も次第に簡素化され豊かさを失いつつあります。フランスや日本では具体的にどのようなことが起きているか、

「言語の衰退」を危惧するHugo先生と一緒に例を挙げながら参加者の皆さんにはフランス語で意見を出していただきました

このように、自分の意見をまとめ、それを具体的な言葉にして説明し議論する、というのはフランスでは非常に重要なことで、日常的に行われています。フランス語で相手の意見を聞き、自分の意見を述べる、というトレーニングはフランス語の上達にはとても有効です。

担当講師がレッスンレポートをフランス語で書いてくださいましたので、ご興味がある方は、是非読んでみてくださいね!

Hugo先生によるレッスンレポート

Le salon du soir du vendredi 26 juin :

L’appauvrissement progressif des langues dans le quotidien

Voici un sujet à n’en pas douter d’actualité, aussi bien en France qu’au Japon. Le professeur Hugo a lancé la discussion en mentionnant une polémique qui est arrivé en France ces dernières années dans le domaine de la littérature. Une série de romans anglais extrêmement populaire depuis des années en France : « le club des cinq » existe depuis des années 1955. Ses ouvrages ont donc été régulièrement retraduits. Or la dernière retraduction en date fait polémique en raison du fait, que le texte a été énormément simplifié ; des mots compliqués ont disparu, ainsi que des conjugaisons comme le passé simple.

Il a été reproché à raison, que simplifier le texte, c’est simplifier l’esprit des enfants qui lisent ces romans. L’entreprise qui publie ce roman, c’est défendu en expliquant que si les enfants ne comprennent pas ce qui est écrit, ils abandonnent la lecture et ils ne peuvent donc plus vendre de roman. Ce point nous fait comprendre qu’en France, les jeunes générations comprennent et lisent beaucoup moins bien le français que les générations précédentes.

Cette situation faisait écho pour certains intervenants. Toutefois certains ont expliqué que les jeunes utilisent un langage moderne, qui n’est pas nécessairement appauvri, mais simplement différent du japonais que les participants avaient eux-mêmes connu dans leur enfance.

Tous les participants du salon ont reconnu que la langue évolue en continu, mais que c’est un phénomène qui s’est accéléré ces dernières années avec le développement des nouvelles technologies, d’Internet et de l’internationalisation.

D’ailleurs les Japonais sont les premiers utilisateurs au monde d’émoji et de dessins pour communiquer avec leur portable. Dans ce cas, les dessins sont plus expressifs que les kanjis.

Victime collatérale de l’appauvrissement de la langue, la raréfaction du Keigo langage de politesse japonais par excellence, et beaucoup moins pratiqué aujourd’hui qu’il y a une cinquantaine d’années par exemple. Actuellement certaines entreprises se plaignent de la difficulté de recruter des employés qui savent manier le keigo. Toutefois tous les intervenants ont insisté sur le fait que ce niveau de langage est extrêmement difficile à maîtriser parfaitement.

Bien sûr, l’omniprésence de l’anglais dans nos langues actuelles, est un sujet qui se devait d’être abordé. Ce sujet incontournable peut s’expliquer de différentes façons :

– Après la guerre, l’Amérique est sortie vainqueur du conflit. Il y avait une victoire idéologique. Pratiquer l’anglais c’est pratiquer la langue des vainqueurs.

– Les nouvelles technologies sont également très anglicisées. L’usage de mots anglais est donc une conséquence logique.

Cependant il est tout à fait normal d’utiliser des mots d’une autre langue, car certains concepts qui n’existent pas dans notre langue doivent quand même être employés et retranscrits. Le problème commence lorsque nous arrêtons d’enrichir notre langue, pour la remplacer par une autre. Si, à l’époque de MEIJI, époque où les Japonais ont énormément importé de connaissances et de savoir de l’étranger, les Japonais ont très fréquemment traduit dans leur propre langue tous ces concepts étrangers.

Si par exemple le terme automobile a été traduit en japonais par : 自動車.  L’étymologie du mot “voiture” est exactement le sens des kanjis employés par le terme Jidôsha.

L’appauvrissement de la langue est une chose très dangereuse, simplifier sa langue, c’est finalement simplifier sa façon de penser.

De façon très pertinente, les intervenants ont fait remarquer qu’apprendre une autre langue (dans le cas qui nous intéresse, le français bien évidemment), c’est aussi élargir son esprit, enrichir sa culture et son horizon personnel. C’est indéniable !

Ainsi donc, parler une autre langue, ce n’est pas appauvrir son propre langage !

C’est en réalité le fait de remplacer sa propre langue qui correspond à un appauvrissement de sa langue et donc de son esprit.

Ainsi donc, même dans notre société extrêmement mondialisée, il est tout à fait possible de continuer à conserver sa culture, son identité et son esprit. Parler une autre langue, c’est s’adapter à un monde qui change et cela ne signifie pas renoncer à sa propre histoire et à sa propre identité. Encore faut-il en avoir conscience !

RELATED POST関連記事

最新記事

  1. 表現 吹き出し
  2. 東京オリンピック 延期
  3. 新聞
  4. テレビ
  5. 印象派風
もっと見る

お知らせ

登録されているお知らせはございません。

ページ上部へ戻る