「子育てにおける男女平等について話し合おう」レポート

アンサンブルの生徒様を対象に毎月行われている「無料グループレッスン」、たいへんご好評をいただいております。

本日は、11月22日に中級者以上を対象に開催された会話強化グルプレッスンのレポートをお届けいたします。

今回のテーマは…子育てにおける男女平等について!

担当講師はお馴染みのVanessa先生。
フランスでは日本に比べ女性の社会進出や男性の子育てが進んでいます。
今回のテーマは「男女平等、特に子育てについて」
Egalité homme / femme concernant l’éducation des enfants notamment  ”
司会のVanessa先生が子育てにおける男女平等問題について、熱く語り合いました!もちろんフランス語です。

こういった社会的に関心が高いテーマについて、学習中の言語で自分の考えを「口頭で」伝えるということは、語彙強化や文章組み立ての非常に良いトレーニングになります。

Vanessa先生がレッスン内容のレポートをフランス語で書いてくださいましたので、ご興味がある方はぜひ読解練習もかねてご覧になってくださいね。

Vanessa先生によるレッスンレポート

Même s’il est vrai que les inégalités entre les hommes et les femmes se sont réduites au cours de ces dernières années en France, elles persistent tout de même en 2018. L’une des raisons de cet écart reste liée au fait que les femmes s’occupent davantage des enfants que les hommes. En France, le congé maternité peut aller de dix à vingt-deux semaines après l’accouchement. Mais le congé paternité quant à lui n’existe que depuis peu de temps et ne comprend que onze jours, week-ends et jours fériés inclus. Une inégalité qui continue de porter préjudice aux femmes dans leur carrière ainsi qu’aux hommes dans leur implication concernant l’éducation des enfants. C’est sur ce point que nous avons discuté ce soir.

En effet,  les femmes continuent d’être perçues comme des employées moins fiables et moins investies dans leur travail à cause de leurs contraintes familiales. Elles représentent un risque pour leurs employeurs car si elles tombent enceintes, elles devront s’absenter au minimum 16 semaines, soit le temps du congé maternité obligatoire. Pourtant toutes les femmes ne choisissent pas de devenir mères. Mais un employeur préféra employer un homme plutôt qu’une femme à cause de cela.

C’est un gros problème car le congé paternité est non seulement trop court mais également optionnel. Ainsi en France, 70% des pères en font la demande (moins de 3% au Japon). Cela est notamment lié à la faible rémunération du congé, à la vision traditionnelle du rôle du père toujours profondément ancrée mais aussi lié au sentiment de culpabilité qu’éprouvent certains salariés hommes envers leur employeur qui n’accepte pas toujours cette décision.

En outre rendre le congé paternité à la fois obligatoire et plus long permettrait une meilleure répartition des tâches parentales. Aujourd’hui 64% du travail domestique est géré par les femmes. Même si cela reste une grande avancée en comparaison avec d’autres pays du monde, cette inégalité limite entre autres les perspectives de carrière des femmes.  On leur propose moins de postes à responsabilité, et elles en acceptent moins. De ce fait l’inégalité salariale demeure et près de 80% des travailleurs à temps partiel sont des femmes. Le décalage ne cesse de se creuser suite à cet inégal partage des tâches : puisque la mère reste à la maison pour s’occuper des enfants, le père considère que ce n’est pas à lui de faire le ménage quand il rentre d’une longue journée de travail.

Hors si les pères étaient responsabilisés dès la naissance de leur enfant, cela permettrait de revaloriser leur place au sein de la famille car ils ont un rôle tout aussi important pendant cette période d’accompagnement et de soutien auprès de la mère. Ils auraient également plus de temps pour construire un lien avec leur enfant et développer leur paternité. Cela permettrait parallèlement aux mères de retourner travailler plus facilement.

L’allongement du congé paternité permettrait donc de rétablir une certaine égalité. C’est un des piliers de l’égalité femme-homme. Cela ne profiterait pas qu’aux femmes, mais aux hommes aussi. Le problème vient essentiellement des entreprises : il faut normaliser cette prise de congé et valoriser le fait de s’occuper de sa famille et d’avoir une vie personnelle. Un changement qui est aussi valable pour le Japon bien sûr.

RELATED POST関連記事

最新記事

もっと見る
ページ上部へ戻る