「フランスの大学入学者選抜とは?」レポート

アンサンブルではマンツーマンフランス語レッスンだけではなく、最大6名まで参加できる「グループレッスン」も無料で開催しております。6月7日21時より開催された「会話強化グループレッスン」のレポートをお届けいたします!担当講師は先月に続きVanessa先生でした。

6月のテーマはフランスの大学改革案「入学者選抜」とは?

~ Qu’est-ce que la réforme sur la sélection à l’université en France ? ~

2018年上半期のフランスではホットな話題でした!まずはVanessa先生と一緒にフランスの大学に入学するための条件を把握した後、現状の制度が去年引き起こした大学入学にまつわる大問題→多数の大学が取った不公平な苦肉の策→その結果マクロン政権が打ち出した「入学者選抜」という改革案に話が及びました。

参加者の皆さんにとっては耳慣れない「大学用語」が複数出てきたので、理解が難しいとおっしゃる生徒様もいらっしゃいましたが、Vanessa先生がその都度言葉を補い、繰り返してフォローを行い、参加者一人一人に意見を求めながら会話が展開されました。

※レッスン内容の詳細はVanessa先生が下記にフランス語でレポートを書いてくださいましたので、読解練習を兼ねて是非ご覧ください。

最初のうちは緊張していた参加者の方もおられたようですが、Vanessa先生が絶えず「大丈夫、心配ないですよ」と笑顔で励まし、必要な場合にはゆっくり何度でも質問を繰り返してくださったので、徐々に生徒様の緊張がほぐれて全体が和やかな雰囲気となり、笑顔あふれる濃い内容のレッスンとなったようです。

このように、会話強化グループレッスンではネイティヴ講師が司会進行を担当し、フランスの時事問題をテーマにフランス語でディスカッションを行うことを目的としています。

生徒様はテーマについての知識を得られるだけでなく、何より自分の考えをフランス語で、人前で表現するという貴重かつ重要なトレーニングを行うことができるため、参加者の皆様には大変ご好評いただいております。アンサンブルの生徒様であればどなたでも無料でご参加可能です。

【Vanessa先生によるレッスンレポート】

Qu’est-ce que la réforme sur la sélection à l’université en France ?

Le 9 mars dernier, le Parlement a adopté un nouveau projet de loi intitulé « Orientation et réussite des étudiants » (ORE). L’objectif est d’assurer l’entrée de tous bacheliers dans l’enseignement supérieur. Cette réforme impose de nouvelles règles pour entrer à l’université, ce que contestent aujourd’hui les étudiants en manifestant dans les rues de France. Mais qu’implique cette nouvelle loi ? C’est ce dont nous avons parlé lors du cours du 7 juin.

Tout d’abord, il est important de comprendre la raison de ces nouvelles mesures. Lors de la rentrée dernière en juillet 2017, plus de 100 000 bacheliers et étudiants n’ont pu entrer à l’université ou poursuivre leurs études supérieures. En cause, la saturation des demandes dans certaines filières et le manque d’aides financières qui ont obligé les universités à restreindre les places. Afin de parer à ce problème, près d’une centaine de facultés ont eu recours au tirage au sort pour sélectionner leurs nouveaux étudiants, refusant l’accès en licence à plusieurs milliers de candidats. Cet énorme gâchis a poussé le gouvernement à prendre de nouvelles dispositions.

Désormais, les directeurs et présidents des facultés devront eux-mêmes choisir les candidats qui souhaitent intégrer leurs formations, tandis qu’auparavant c’était le recteur qui validait les candidatures dans les universités publiques. La sélection dans les filières dites « sous tension », c’est-à-dire où il y a plus de demandes que de places ne se fera plus par tirage au sort. Les universités sélectionneront les futurs étudiants en fonction de leur dossier et des spécialités qu’ils auront suivies en Première et en Terminale au lycée. De plus la capacité d’accueil de chaque filière sera dorénavant fixée par chaque académie en fonction des débouchés professionnels.

Afin de réaliser cette sélection, les établissements pourront notamment examiner le profil des futurs bacheliers, en examinant leurs dossiers préalablement déposés par leurs soins sur une nouvelle plateforme en ligne appelée Parcoursup. Sur cette dernière, chaque étudiant pourra choisir 10 vœux (contre 28 vœux auparavant) avec 20 sous-vœux maximum. Ces souhaits ne seront plus hiérarchisés par ordre de préférence comme autrefois. Une fois cela fait, on jugera si les candidats ont les compétences nécessaires pour réussir dans les filières en question en se référant aux prérequis imposés. Notons que pour les filières moins sollicitées, ce sera un algorithme (soit un logiciel informatique) qui triera les dossiers.

Cette réforme suscite une grande indignation, dénonçant un système de sélection favorisant les discriminations. C’est ce dont nous parlerons lors de la prochaine conversation de groupe. Quoi qu’il en soit, les candidats pourront juger des pours et des contres par eux-mêmes lors de la rentrée scolaire en septembre prochain.

RELATED POST関連記事

最新記事

もっと見る
ページ上部へ戻る